twitter
facebiook email
> Consensus sur les changements climatiques?

 

Ils rient de vous

 

Il n’y a jamais eu de sondage avec tous les scientifiques, même pas les scientifiques qui étudient le climat. “L’hypothèse des causes anthropogènes des changements climatiques mondiaux engendres par l’homme” est une menace théorique, plus souvent qu’autrement utilisée par des groupes environnementaux afin d’amasser de l’argent.

 

> Les preuves sont ce qui compte en science-La science n’est pas une democratie

 

Demandez à un astrophysicien

 

Pourquoi avez-vous besoin d’un astrophysicien pour parler de climat? Parce que le climat de la terre est affecté par des choses en dehors de notre atmosphère. Dr.Nir Shaviv explique en termes simplifies :

 

https://youtu.be/Vlp0PAVRV-k

 

Dr. Nir Shaviv discute du consensus de 97% et montre certaines évidences que le changement climatique est influence par le soleil et non le dioxyde de carbone.

 

https://youtu.be/3vCxxecs4hk

 

 

Qui sont les experts du climat?- Le GIEC ou les physiciens solaires?

 

Le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat est une organisation politique qui a comme mandat d’étudier les changements climatiques causes par l’humain-pas TOUTES les causes. Dr. Shaviv explique qu’ils n’incluent qu’un aspect nominal de l’effet solaire dans les études du GIEC.

 

https://youtu.be/QO3xIN3Zml0

 

Comment est-ce que le soleil influence les changements climatiques?

 

Cela est un GROS sujet que nous couvrons sur ce site. Dr.Shaviv donne une petite idée de comment le soleil influence le climat dans cet extrait.

 

https://youtu.be/52mMItTVf58 

 

> Il y a plusieurs impacts sur la terre causes par l’homme-ce n’est pas juste à propos du dioxyde de carbone (CO2) Mais les facteurs naturels sont plus gros.

 

La plupart des scientifiques s’accordent à dire que les humains ont un impact sur le climat- cependant, très peu sont en accord avec la version de “catastrophe climatique”. Also, scientists disagree what has more impact on climate:

 

⦁ La déforestation (des humains coupant ou brulant des forets-de grands feux créent des tonnes de gaz toxiques, de suie et des relâchements énergétiques explosifs; certains créent des nuages pyrocumulonimbus qui montent plus hauts que la tropopause, plus haut que le Mont Everest

 

⦁ La perturbation des sols (agriculture, construction de routes et paves, construction de villes)

 

⦁ L’ilot de chaleur urbain (La chaleur générée par les villes crée une bulle de chaleur)

 

⦁ Le carbone noir, ou suie généré par le brulement de gaz fossiles, ceci retombe dans la neige arctique et peut engendrer du réchauffement (le noir absorbe la lumière, la neige blanche la reflète)

 

⦁ Aérosols - d’autres sortes de gaz et vapeurs proviennent des activités industrielles humaines-certaines de celles-ci causent la formation de nuages ou affecte les précipitations.

 

⦁ La perturbation des eaux-le drainage des milieux humides ou la construction de barrages et réservoirs peut affecter les tendances des précipitations locales.

Y a-t-il un consensus de quelque sorte?

 

Oui. Certains scientifiques et citoyens sont d’accords à dire que les humains affectent le climat et la température d’une façon ou d’une autre. C’est tout.

 

D’où est-ce que ce consensus de 97% provient ?

 

Quatre sondages différents, comme celui de Oreskes (2004) dont Al Gore réfère dans son film, prétendent trouver un consensus très fort sur le changement climatique. Les quatre sondages sont biaises et remplis de manipulations statistiques. Trois d’entre eux se sont concentres sur les aspects abstraits (un sommaire d’introduction d’environ 150 mots) d’études scientifiques faites par différents groupes de scientifiques; une étant une étude d’opinions! (La science est basée de preuves, pas d’opinions!) Ce que le consensus “prétend” est que supposément les scientifiques  sont “tous d’accord” que les catastrophes climatiques sont imminentes et en grosse partie dues aux activités humaines, spécialement le dioxyde de carbone du a notre usage de carburants fossiles comme l’huile, l’essence et le charbon. Seulement 1-3% des scientifiques interroges ont des publications académiques qui sont en accord avec la visions de catastrophe. La plupart n’ont AUCUNE OPINION TOUT COURT.

 

data
97% nonsensus

Site créé par:

r-media logo